Conseils pour choisir votre photographe de mariage

Invité par Comme un Murmure, je suis ici pour vous parler de photographie de mariage et seulement de photographie. En effet la vidéo n’est pas mon domaine de prédilection et donc je n’aborderai pas ce sujet. L’article se décompose en deux parties.

La première sera consacrée à la manière dont vous pouvez vous y prendre pour rechercher votre prestataire, le choisir, le briefer et convenir des détails matériels.

La seconde partie sera elle consacrée aux « trucs et astuces » (les tips comme disent les anglo-saxons) pour avoir des photos réussies, originales et inédites que vous aurez plaisir dans le temps, à regarder et à montrer.

Première partie : La sélection du photographe

C’est un exercice difficile car à la différence d’un traiteur dont vous pourrez goûter les plats, une tenue que vous pourrez essayer ou bien encore un lieu que vous pourrez visiter, là il vous faudra faire confiance à une personne en se basant sur ses photos et son « discours ».

Commencez par sélectionner sur internet des photographes proches de chez vous ou du lieu de votre mariage. Ils ont tous au moins un site internet, un compte Instagram et une page Facebook. Faites un premier tri en prenant soin, au fur et à mesure de votre navigation, de faire des captures d’écran des photos que vous voyez et que vous aimez et celles au contraire qui ne vous plaisent pas du tout. Ce sera important au moment du briefing.

N’hésitez pas à élargir votre champ d’investigation, certains photographes n’hésitant pas à parcourir quelques centaines de kilomètres pour travailler.

Privilégiez ceux qui ont une couverture des mariages façon « news magazine » plutôt qu’un traitement façon photo de classe. Le résultat sera plus sympa.

Vous devez arriver à une « short-list » de 5 à 6 prestataires, plus un ou deux en réserve. Contactez chacun d’entre eux par mail, en leur demandant s’ils sont disponibles à la date de votre mariage et si oui, disposés à vous accompagner à l’occasion de votre Grand Jour, en précisant le lieu où se déroulera la cérémonie. Inutile de poursuivre si le photographe est déjà « booké » ou si c’est hors de son « rayon d’action ». Pour ceux qui auront répondu positivement, demandez-leur s’ils sont disposés à un premier échange par skype, histoire de faire connaissance et d’échanger sur quelques points essentiels pour gagner du temps.

Au préalable, vous aurez pris soin d’établir une grille d’évaluation comportant des critères comme « le feeling téléphonique », la disponibilité avant/après cérémonie, l’ordre de grandeur budgétaire de la prestation, le délai pour la fourniture des photos, l’existence d’un contrat d’engagement, etc. et vous aurez réfléchi (en vous aidant de la deuxième partie de l’article) à la couverture de « l’évènement » que vous souhaitez. C’est important pour avoir une idée de budget.

Une fois ce premier filtrage réalisé, vous devez vous retrouver avec deux photographes « tenant la corde ». A ce stade une précision j’écris le photographe mais n’y voyez aucun sexisme, cela s’entend qu’il y a bien sûr tout autant de femmes super professionnelles en matière de photos de mariage.

Une fois les 2 candidats présélectionnés, il faut aller vite car les bons (bonnes) photographes travaillent beaucoup et sont réservé(e)s longtemps à l’avance.

Il est temps maintenant de rencontrer celui que vous avez placé en numéro un dans votre grille de sélection. Prenez rendez-vous et rencontrez-le pour faire connaissance et rentrer dans les détails.

Un premier conseil : faites-vous accompagner d’un copain ou d’une copine qui, n’étant par partie prenante du deal, pourra observer vos échanges et vous donner, à l’issue de la rencontre, son ressenti sur la personne avec recul et objectivité.

Deuxième conseil : pour bien faire comprendre au photographe pré-sectionné ce que vous attendez comme type de photos, venez avec celles que vous aurez mises de côté lors de vos recherches et qui vous plaisent. Vous pourrez compléter cette sélection en vous rendant sur des sites de photos comme « Shutterstock » (https://www.shutterstock.com/fr/search/mariage) où vous pourrez consulter et télécharger des images (certes caviardées) supplémentaires.

La rencontre se passe bien, l’échange est constructif, ses photos vous séduisent et vous avez envie de vous engagez de peur qu’il ne vous file entre les doigts. Attendez ! Jouer franc jeu avec lui, flattez-le raisonnablement, dites-lui que son travail vous plait mais que vous voulez voir quelqu’un d’autre rapidement avant de vous engager. On a quelque fois des surprises et des bonnes. Demandez-lui de vous réserver la priorité quelques jours et que vous reviendrez rapidement (10 jours maximum) vers lui avec votre réponse définitive.

Le moment est venu de vous engager et vous décidez de faire confiance au photographe que vous avez rencontré en premier. Dites-lui avec enthousiasme, cela lui fera plaisir et commencez à installer un peu de complicité. C’est important. Il va photographier un moment unique de votre vie, entrer dans votre intimité en shootant des photos de vous (essayages, maquillage, habillage de vous et de votre conjoint) aussi est-il bon d’installer entre vous de la connivence. Pour cela, rien de mieux qu’un déjeuner ou même un verre pris ensemble, pour discuter de tout sauf de photographie et de votre mariage. Vous verrez c’est très efficace.

Trois points rapidement pour conclure cette première partie : le budget, l’équipement et le contrat.

Côté argent il y a de tout sur le marché : négociez raisonnablement mais attention, le deal doit être « fair » si vous voulez que le prestataire donne le meilleur de lui-même. Versez un acompte à la réservation, un second tiers par exemple avant la soirée (confiez à une copine la mission de lui remettre le chèque) et le solde à réception des photos.

Côté équipement, vous pouvez vous renseigner et pour vous donner une idée, un set composé de 2 boîtiers numériques professionnels équipés l’un avec un zoom/télé 80-200 mm ouvrant à 2.8 et l’autre avec un 28 mm accompagné d’un petit réflecteur et d’un flash pour « déboucher » les ombres » permettra de répondre à toutes les situations.

Enfin prévoyez un contrat entre vous indiquant les devoirs et obligations de chacun. Le vrai professionnel ne s’offusquera pas de la demande et y verra une preuve de votre sérieux. Attention, prévoyez bien une clause qui précise sa présence à lui le jour J et non pas celle d’un remplaçant, sauf cas considéré comme « force majeure », ça c’est déjà vu !

A tout de suite pour la deuxième partie de l’article : « trucs et astuces » pour des photos "anti-banalité".

Laisser une réponse

Tous les champs sont obligatoires

Nom :
E-mail : (Non publié)
Commentaire :
Code de type